La pension:

Une pension 5 étoiles ! 
Avec des gardiens d'animaux qualifiés pour s'occuper au mieux de vos compagnons.

Pour que votre chien passe de bonnes vacances, vous pouvez choisir la solution qui vous convient le mieux.

Vous pouvez être assuré/e que nous accueillerons votre compagnon dans un cadre parfaitement adapté à ses besoins et nous vous proposons 2 possibilités.

 

1. Pension privée :

Vous préférez que votre chien soit seul mais bénéficie d'un confort adapté.

Nous vous proposons de grands boxes de 4.50m sur 3.00m avec accès libre à un jardin privé. Votre chien bénéficiera d'une couche ainsi que d'un canapé. En été il profitera d'une petite piscine dans son jardin privé. En hiver, le box est chauffé et votre loulou pourra ainsi lézarder sous une lampe chauffante !

Tarifs :

Chiens de plus de 20kg

En box privé : CHF 29.- par nuit

En box double : CHF 52.- pour les deux par nuit

Chiens de moins de 20kg

En box privé : CHF 24.- par nuit

En box double : CHF 44.- pour les deux et par nuit

** voir conditions ci-dessous

 

2. Pension familiale :

Vous désirez que votre chien soit avec tous nos vétérans et partage leurs jeux. Ses vacances se dérouleront alors en famille, mais pour cela il faut qu'il s'entende avec leurs congénères.

Tarifs :

Chiens de plus de 20kg  : CHF 29.- par nuit

Chiens de moins de 20kg : CHF 24.- par nuit

 

Pour plus de renseignements vous pouvez nous contacter au  0900 18 66 16  (n° payant CHF 1.50 / minute, depuis le réseau fixe)

 

**Extrait de nos conditions :

  1. Nous exigeons les vaccins suivants : Parvovirose, Leptospirose, Maladie de Carré, Hépatite et  Toux du chenil. Un carnet de vaccination à jour est indispensable. En cas de non-présentation, nous ne pourrons pas accepter votre compagnon.

  2. Nous accueillons et restituons vos compagnons selon les horaires suivants : du lundi au dimanche, le matin de 8h00 à 12h00 et l'après-midi de 13h30 à 16h30. 

  3. Les recettes des pensions permettent également de contribuer au bon fonctionnement du refuge. Etant donné que nous ne recevons aucune aide publique et que nous ne vivons que grâce aux dons, vous comprendrez que ces tarifs, par ailleurs forts avantageux, ne peuvent pas être négociés.